wrapper

Infos flash

Police Nationale du Burkina Faso - Items filtered by date: décembre 2018

Anniv MSECU

Le jeudi 27 décembre 2018, dans la matinée, a eu lieu, dans l’enceinte de l’Ecole Nationale de Police, le lancement officiel des activités entrant dans le cadre de la commémoration du 69ème anniversaire de l’institution policière. Placée sous le signe du renforcement de la cohésion entre les forces de défense et de sécurité d’une part, et entre celles-ci et les populations d’autre part, la cérémonie a été présidée par le Ministre de la Sécurité et a connu la présence de plusieurs personnalités parmi lesquelles le Directeur Général de la Police Nationale et plusieurs autorités policières.

A la veille de la date-clé marquant les 69 ans d’existence de la Police Nationale, plusieurs activités ont été inscrites au programme parmi lesquelles un panel qui a été animé par d’éminentes personnalités de l’institution. Ce panel a été l’occasion pour les communicateurs de revenir sur quelques faits historiques indélébiles qui ont marqué la Police Nationale dans son évolution.

A l’issue du panel, dans la soirée, un match de football a opposé les forces de défense et de sécurité à leurs partenaires conducteurs de taxis et de tricycles. Il s’est agi pour les deux (02) entités de se frotter sur le terrain afin de briser les barrières encore existantes entre elles et parvenir, main dans la main, à vaincre l’insécurité sous toutes ses formes.

Toutes ces activités ont été menées à l’orée de la cérémonie de décoration prévue pour se tenir le vendredi 28 décembre 2018 dans la cour de l’Ecole Nationale de Police, cérémonie au cours de laquelle plus d’une centaine de personnels policiers et civil se verront distingués du fait de services rendus à la Nation.

ABC

Le Service Régional de la Circulation et de la Sécurité Routière du Centre (SRCSR-C) est un service de Police qui a vu le jour en 2011. Il relève de la Direction Régionale de la Police Nationale du Centre (DRPN-C).

Ses missions se résument principalement à la gestion des questions de la sécurité routière. A ce titre, il occupe dans la ville de Ouagadougou vingt-six (26) carrefours de façon permanente de 06h-21h. Les jours de fête, au total trente-six (36) carrefours sont occupés et les agents qui y sont déployés assurent la régulation, l’observation et la surveillance desdits carrefours.

Ce service assure également l’encadrement de trois cent cinquante (350) Volontaires Adjoints de Sécurité (VADS) qui occupent à leur tour trente -huit (38) carrefours dont, entre autres, les écoles et dispensaires dans la ville de Ouagadougou.

Le SRCSR-C lutte contre certaines infractions à la circulation routière ; ce qui l’emmène à effectuer des contrôles préventifs (contrôles de documents), contrôles de sécurité (fouille des véhicules) et pour ces différents contrôles, le service occupe tous les jours quatorze (14) dispositifs de contrôle dans la ville de Ouagadougou en plus des axes à l’entrée de la ville.

Comme résultats engrangés, le SRCSR-C saisit par jour:

  • entre cent (100) et cent vingt (120) documents pour des infractions telles que : défaut d’assurance, défaut de visite technique, usage manuel de téléphone, non-respect des feux tricolores, transport incommode;

entre vingt (20) et trente (30) motos pour usage manuel de téléphone, non-respect des feux tricolores.

Il appuie également d’autres services administratifs pour l’exécution de leur politique en matière de sécurité routière. Il s’agit notamment de :

  • l’Office National de la Sécurité Routière (ONASER) dans le cadre des opérations de contrôle;
  • la Direction Générale des Assurances (DGA) pour les contrôles d’assurance et de visite technique;
  • et la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) pour le contrôle des cartes d’affiliation.

Ce service a une section accident qui vient appuyer celle du Commissariat Central de Police de la ville de Ouagadougou et des Commissariat de Police des Arrondissements de la ville de Ouagadougou.

 ABDABF

circulation

Le Service Régional de la Circulation et de la Sécurité Routière du Centre (SRCSR-C) est un service de Police qui a vu le jour en 2011. 
Il relève de la Direction Régionale de la Police Nationale du Centre (DRPN-C).

Ses missions se résument principalement à la gestion des questions de la sécurité routière. 
A ce titre, il occupe dans la ville de Ouagadougou vingt-six (26) carrefours de façon permanente de 06h-21h. Les jours de fête, au total trente-six (36) carrefours sont occupés et les agents qui y sont déployés assurent la régulation, l’observation et la surveillance desdits carrefours.

Ce service assure également l’encadrement de trois cent cinquante (350) Volontaires Adjoints de Sécurité (VADS) qui occupent à leur tour trente -huit (38) carrefours dont, entre autres, les écoles et dispensaires dans la ville de Ouagadougou.

Le SRCSR-C lutte contre certaines infractions à la circulation routière ; ce qui l’emmène à effectuer des contrôles préventifs (contrôles de documents), contrôles de sécurité (fouille des véhicules) et pour ces différents contrôles, le service occupe tous les jours quatorze (14) dispositifs de contrôle dans la ville de Ouagadougou en plus des axes à l’entrée de la ville.

Comme résultats engrangés, le SRCSR-C saisit par jour:
➢ entre cent (100) et cent vingt (120) documents pour des infractions telles que : défaut d’assurance, défaut de visite technique, usage manuel de téléphone, non-respect des feux tricolores, transport incommode;
entre vingt (20) et trente (30) motos pour usage manuel de téléphone, non-respect des feux tricolores.

Il appuie également d’autres services administratifs pour l’exécution de leur politique en matière de sécurité routière. 
Il s’agit notamment de :
➢ l’Office National de la Sécurité Routière (ONASER) dans le cadre des opérations de contrôle;
➢ la Direction Générale des Assurances (DGA) pour les contrôles d’assurance et de visite technique;
➢ et la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) pour le contrôle des cartes d’affiliation.

Ce service a une section accident qui vient appuyer celle du Commissariat Central de Police de la ville de Ouagadougou et des Commissariat de Police des Arrondissements de la ville de Ouagadougou.

20181221 075836

1Bonsoir la Police. Il y a 15ans de cela que j’ai acquis une arme à feu, un fusil de chasse plus exactement. Maintenant je voudrais m’en débarrasser en la vendant à un particulier ou à une armurerie. Quelles sont les démarches et formalités que je dois remplir? Merci de m’éclaircir.

En réponse à cette question, le décret N°2009-301/PRES/PM/SECU/MATD/MEF/DEF/MECV/MJ/MCPEA du 08 mai 2009, portant régime des armes et munitions civiles au Burkina Faso, en son article 47, stipule qu’en cas de vente ou de don d’une arme à feu, le vendeur ou le donateur adresse au Ministre en charge de la Sécurité, une demande timbrée à la valeur des timbres exigés pour une demande d’achat d’arme à feu, à laquelle il est joint le permis de détention d’arme et le permis de port d’arme le cas échéant ainsi que les reçus de paiement des droits et taxes des trois (03) dernières années qui lui sont retournées en cas de refus d’autorisation de vente ou de refus de cession gratuite.

Aussi, l’acquéreur, s’il n’est pas titulaire d’autorisation d’achat d’arme, doit adresser au Ministre en charge de la Sécurité, un dossier complet de demande d’autorisation d’achat d’arme.

Après les formalités ci-dessus détaillées, la remise de l’arme par le propriétaire au nouvel acquéreur se fait à la mairie où les deux s’y rendront avec l’arme en question et le transfert s’effectuera au nom du nouvel acquéreur.

Page 1 sur 3

Numéros utiles

17     Police Nationale 
18    Sapeur Pompier
16    Gendarmerie
1010    CNVA
25 33 12 83    Standard Police
 
 
 
 

Statistiques des visites

Aujourd'hui145
Hier983
Cette semaine2073
Ce mois22250
Total272707